La citrine

Natifs de Novembre, êtes-vous plutôt topaze ou bien citrine ? A l’image des Gémeaux, à qui l’on a généreusement octroyé la pierre de lune, l’alexandrite et la perle ; on vous offre le luxe de choisir votre pierre de naissance. Mais jaune, s’il vous plaît !

 

 

 

Pierre de naissance de Novembre

 

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Collier plastron d’Aaron, pectoral orné de pierres fines représentant les douze tribus d’Israël.

 

 

Les différentes sources concernant la genèse des pierres de naissance renvoient toutes au second livre de la Bible, et plus précisément au pectoral d’Aaron orné de pierres fines représentant les douze tribus d’Israël.

Un premier répertoire, associant chaque mois de l’année à une gemme, semble avoir été élaboré en Pologne au XVIIIe siècle. Plus tard, les Américains décidant de mettre de l’ordre dans tout cela proposent en 1912 une liste officielle des pierres de naissance. Celle-ci sera actualisée en 1952 avec notamment l’ajout de l’alexandrite (découverte dans les années 1830) ou encore de la citrine. En parallèle, en 1937, la National Association of Goldsmiths de Grande-Bretagne décide de soumettre sa propre liste. Un Brexit à l’échelle de la gemmologie : décidément ces Anglais !

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bague boule or, citrine, topaze bleue et améthyste

 

 

La pierre de naissance de Novembre était donc la topaze jaune jusqu'en 1952, date à laquelle la citrine est intégrée au calendrier. C'est pourquoi les deux gemmes restent associées aux natifs du Scorpion.

 

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bague spirale citrine sur or martelé

 

Il semblerait d'ailleurs que pendant longtemps on a donné aux citrines le nom de topaze jaune. De surcroît, la plupart des terminologies fallacieuses désignant la citrine intègrent le nom de topaze : topaze de Bahia, topaze de Palmyre par exemple. En réalité, il est difficile de différencier les gemmes l’une de l’autre, en particulier, on ne peut se fonder sur leur couleur.

Mais concentrons-nous sur la citrine.

 

 

 

Les trois âges de la citrine

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bracelet manchette maille milanaise, diamants et citrine

 

La citrine appartient au groupe des quartz. Et vous allez découvrir que c’est une grande famille ! Il s’agit du troisième minéral le plus courant à la surface de la Terre. Le premier étant la glace (eu égard au réchauffement climatique, on ne sait pas combien de temps elle restera sur la première place du podium), tandis que le feldspath obtient la médaille d’argent. Le terme ne vous dit rien ? Alors parlons gemmes : l’amazonite, la pierre de lune et la labradorite appartiennent par exemple à cette famille minérale. C’est plus clair, n’est-ce pas ? On savait bien que vous aviez fait bijou 2e langue !

Pour ce qui est du quartz, médaille de bronze du minéral le plus courant à la surface de la Terre donc, en plus de la citrine objet de notre attention on peut citer notamment comme appartenant à la famille : l’agate, l’améthyste, la calcédoine, la cornaline, le cristal de roche ou encore l’(le quartz) œil-de-tigre. On vous a glissé un bijou ancien derrière chaque lien, histoire de vous aider à reconnaître les cousins éloignés de la citrine au premier coup d’œil !

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Gustav Klimt, Les trois âges de la Femme, 1905, Rome, Galleria Nazionale d’Arte Moderna e Comtemporanea.

 

 

L’améthyste est davantage, on pourrait même parler des « trois stades de la gemme » pour faire écho au tableau de Gustav Klimt présenté ci-dessus. En effet, les améthystes possèdent la propriété de se transformer en d'autres pierres.

Initialement parées d'une teinte violette, elles se fardent, lorsqu'on les chauffe, d'une couleur miel et deviennent alors des citrines. Ces dernières étant assez rares à l'état naturel, il s'agit souvent d'améthystes (ou de quart fumée) chauffées. La couleur dominante des citrines naturelles est le jaune pâle, mais il en existe aussi des jaune foncé ou caramel. Elles portent dans ce dernier cas le nom de citrines « madère ».

Et qu'en est-il du troisième stade de l'améthyste ? Si l'on continue à chauffer la gemme, elle devient une prasiolite, de couleur verte.

 

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bague cocktail vintage amétrine

 

 

Il existe également des gemmes hybrides composées à la fois d’améthyste et de citrine nommées amétrines. La différence de coloration entre les deux parties de la même pierre s’explique par un stade hétérogène d’oxydation du fer.

Ainsi, vous comprenez mieux pourquoi les gisements dans lesquels on trouve les améthystes et les citrines sont identiques ! Parmi les principales provenances, on peut citer : le Brésil, l’Uruguay, la Bolivie, Madagascar et historiquement l’Ecosse.

 

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Broche Surin écossaise ancienne en argent, grenat, citrine, jaspe et agate

 

En effet, la « pierre de Cairngorm » est le nom d’une citrine spécifiquement extraite des mines des montagnes écossaises éponymes. La citrine constitue de par le fait un ornement populaire du bijou écossais. Démocratisé par la reine Victoria, il s’agit de l’une des grandes tendances du XIXe siècle avec notamment les broches dites « de plaid ». Pour en savoir plus sur le sujet, on vous invite à relire notre article disponible ici.

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bague de cocktail ancienne citrine sur or jaune et vert 18Kt

 

 

Quant à la reine Victoria, c’est décidément notre point Godwin : que l’on parle du saphir, de l’opale ou de la couleur rose, elle se glisse toujours à un chapitre ou à un autre de nos articles. Indépendamment d’ailleurs de notre chronique sur sa love story avec le prince Albert (et leur passion commune du bijou). Avis aux amoureux, la citrine célèbre treize années de mariage.

 

 

 

Show must go on

 

Hormis le bijou écossais, on retrouve en France la gemme de manière plus significative à deux périodes spécifiques de l’Histoire : d’abord au XIXe, au moment de la Restauration et Monarchie de Juillet et en particulier sous le règne de Charles X, puis sur les bijoux des années 1940-50. Il est possible que l’engouement mesuré pour la citrine dans le temps soit lié à la symbolique de la couleur jaune. Mais on n’en dit pas plus pour l’instant : on vous prépare un article sur le sujet.

En tout cas, ces deux époques n’ont rien à voir en termes de bijoux : d’une part, on observe des parures délicates mettant en exergue le travail de l’or avec notamment les techniques comme le grènetis, la canetille ou encore l’estampage (on vous renvoie à l’Histoire du bijou au XIXe siècle [partie 1] pour les définitions).

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Pendentif porte-monnaie ancien en or jaune

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bague Tank citrine et diamants sur or rose

 

 

D’autre part, les bijoux tank se reconnaissent à leur volume imposant et à leurs lignes architecturales, ainsi qu’à l’influence conjointe de la mécanisation et du glamour hollywoodien.

Au demeurant, on a une théorie sur le sujet : on pense possible que la pierre fine, relativement abondante et moins onéreuse que les pierres précieuses, fut privilégiée à ces périodes de l’Histoire en partie pour contrecarrer la difficulté d’accès aux matières premières. Elle aurait également permis la création de bijoux volumineux à moindre frais pour les aristocrates et bourgeois appauvris par la révolution Française et au siècle suivant, la Seconde Guerre mondiale. Une parure préservant les apparences en somme.

Par ailleurs, la couleur jaune est symboliquement associée au soleil et à la joie de vivre : un rai de lumière dans ces périodes sombres de l’Histoire de France. Et puis, la citrine étant réputée favoriser la prospérité et l’abondance, cela ne gâchait rien d’en porter.

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bague cocktail vintage citrine

 

 

La gemme connaitra par la suite un retour de flamme dans les années 1970. On la retrouve notamment parant les bagues cocktail, à l’image de notre modèle ci-dessus.

Enfin le nom de la pierre provient du latin citrus qui veut dire « citron ». Connaissez-vous cette expression : « Quand la vie vous donne des citrons, faites de la limonade » [« When life gives you lemons, make lemonade »] ? Il s’agit d’une maxime encourageant l’optimisme et la persévérance.

 

Chez Galerie Pénélope, quand on nous donne des citrons… et bien on en fait des citrines !

Retrouvez nos bijoux anciens ornés de la gemme, ainsi qu’une sélection de quartz, dans le menu déroulant à droite ou ci-dessous pour la version mobile.

Pas de jalousie si vous n’êtes pas né-e-s en Novembre, découvrez ici votre pierre de naissance.

Bague spirale or, bracelet manchette, bague boule, bague cocktail, broche ecossaise, bague coeur peridot 

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.