Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

OFF​​ Livraisons suspendues du 26 juillet au 22 août inclus

L'heure bleue

S’il n’existait pas de mot dans l’Antiquité grecque pour désigner le bleu, et que les romains ne le portaient pas non plus dans leur cœur car ils l'associaient aux peuples barbares ennemis du nord de l’Europe ; la réhabilitation de la couleur commence dès le XIIe siècle. A tel point qu’aujourd’hui le bleu est devenu un coloris consensuel : garant des conformismes, c’est aussi la couleur favorite des occidentaux – français inclus – et ce depuis… la fin du XIXe siècle !

 

 

L’heure bleue

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Peder Severin Kroyer, Après-midi d’été sur la plage sud de Skagen. 1893, Skagen, Skagen Kunstmuseer.

 

 

Savez-vous ce qu’est l’heure bleue ? C’est ce moment du crépuscule, « entre chien et loup », où le ciel s’obscurcit et se pare d’une nouvelle teinte de bleu. En 1912, Jacques Guerlain créé un parfum éponyme, « [celui] du temps suspendu, [à] l’heure où le jour embrasse la nuit » qui contribuera à la généralisation de ce concept poétique.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Bracelet jonc Art Déco calcédoine bleue

 

Car le bleu sied aux romantiques : on pense par exemple à l’iconique habit bleu du personnage principal des Souffrances du jeune Werther, de Goethe, ou encore aux toiles de Caspar David Friedrich dont vous connaissez peut être Le Voyageur contemplant une mer de nuages.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Caspar David Friedrich, Le Voyageur contemplant une mer de nuages [Détail], 1818, Hambourg, Kunsthalle.

 

Et puis, il y a bien sûr l’expression « fleur bleue », inspirée du roman de Novalis Henri d’Ofterdingen (1802) dont on vous parlait déjà dans notre article sur la turquoise. Le bleu est ici couleur du rêve, de la mélancolie, du vague-à-l ’âme inhérent aux artistes de la première moitié du XIXe puis plus tard aux compositeurs de blues !

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Bague sentimentale fleur perles sur émail

 

Puisqu’on parle fleur bleue, notre délicate bague en émail bleu décorée d’une fleur ornée de perles fines ravira les plus romantiques. D’ailleurs, l’émail bleu outremer est particulièrement apprécié au XIXe siècle.

 

 

Bleu outremer

 

A l’origine, cette couleur particulière était obtenue en broyant des pigments de lapis-lazuli, une pierre fine d’un bleu intense parfois mouchetée de blanc et pailletée d’or. On la retrouve par exemple sur le masque funéraire de Toutankhamon, la couleur bleue étant considérée comme porte-bonheur dans l’au-delà dans l’Égypte antique. Mais la pierre est encore prisée de nos jours pour orner les plus beaux bijoux, à l’image de notre bague de style moderniste.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Bague bombée style moderniste lapis-lazuli

 

Sans surprise le bleu outremer n’était pas bon marché. Il se murmure même qu’au XVIIe siècle il était bien plus cher que l’or. A partir de 1830 on substitue au lapis-lazuli un pigment de synthèse, ce qui contribue à la démocratisation de la couleur.

La dernière révolution, à notre connaissance, autour du bleu outremer a lieu au tournant des années 1960. L’artiste Yves Klein, constate que le pigment, sous forme de poudre bleue, se ternit une fois mélangé à de l’huile de lin. Il parvient avec l’aide d’un marchand de couleurs à mettre au point une nouvelle méthode permettant à l’outremer de conserver sa brillance. Klein fait breveter ce procédé sous le nom d’I.K.B, International Klein Blue, et c’est d’ailleurs à lui que l’on doit le « bleu klein » passé dans le langage courant mais attention à son utilisation ! il s’agit d’un nom protégé. Pour ceux et celles qui n’auraient pas la chance de partir cet été, on vous conseille vivement de faire un saut au Centre Pompidou admirer l’hypnotique IKB3, Monochrome bleu (1960). Comme les droits de l’œuvre ne sont pas encore tombés dans le domaine public, on vous glisse à la place notre bague damier, émail et diamants tout aussi envoûtante.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Bague damier, émail et diamants

 

 

Glorieux bleus

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Nicolas Poussin, L'Assomption de la Vierge [Détail], vers 1630-1632, Washington, National Gallery of Art.

 

Le bleu est la couleur iconographique de Marie de Nazareth depuis le XIIe siècle. Il rappelle en effet la couleur du ciel, tandis que Dieu lui est lumière et donc plus proche de la couleur blanche. Si vous voulez en savoir plus sur le culte de la Vierge, on vous renvoie à notre article sur les bijoux religieux. En tout cas, Marie semble être à l’époque un bon agent de promotion du bleu puisque les rois de France s’en emparent : le manteau de couronnement est bleu lui aussi depuis le XIIIe siècle. D’ailleurs, la notion de « sang bleu » symbolise encore aujourd’hui la noblesse. Et savez-vous d’où vient la locution ? Elle serait apparue au Moyen-Âge à la Cour d’Espagne où l’on se flattait d’avoir, contrairement aux travailleurs, un teint si pâle qu’il laissait apercevoir les veines… bleues !

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Bague jonc or jaune et saphir étoilé

 

Dans un autre registre, celui de la mythologie, le bleu est associé à Zeus (ne me lancez pas) qui règne sur le royaume des cieux. Or, Zeus – ou Jupiter dans la mythologie romaine, est lié au Sagittaire et par extension la couleur bleue est associée par les astrologues aux natifs du signe. Ce qui pourrait expliquer pourquoi les personnes nées en Décembre on le choix entre plusieurs pierres de naissance, à savoir le zircon bleu, la tanzanite ou enfin la turquoise : toutes plus ou moins bleues !

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Peigne, diadème, étoiles, turquoise et corne

 

On en profite pour redonner au zircon ses lettres de noblesse : il s’agit d’une pierre fine à part entière, qui n’a rien à voir avec l’oxyde de zirconium utilisé comme substitut abordable au diamant.

Et si vous vous dites légitimement, Sagittaires, que vous vous seriez contentés d’un saphir, la pierre précieuse est associé à la Vierge – et donc aux natifs de Septembre ! Coïncidence avec le manteau bleu de Sainte Marie ?

 

 

Du bleu layette à « quelque chose de bleu »

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Edgar Degas, Danseuses bleues, vers 1890, Paris, Musée d’Orsay.

 

Dans la culture populaire, le bleu est aussi lié à deux évènements importants : la naissance d’un enfant et le mariage.

En effet, en cette époque de forte remise en question du genre, on questionne les traditions et celle du « rose pour les filles, bleu pour les garçons » n’y échappe pas. Mais saviez-vous qu’il s’agit d’une coutume relativement récente ? Elle fut en effet mise en place dans les années 1920, au sortir de la Première Guerre mondiale. Les nouveau-nés étant traditionnellement habillés en blanc, les parents n’avaient jusqu’alors pas besoin de refaire la garde-robe de leur future progéniture à chaque nouvelle grossesse… alors on a trouvé cette parade afin de doubler les achats et du même coup, participer à la relance de l’économie.

 

galerie penelope bijoux anciens paris

Bague Art Déco aigue-marine entourage diamants

 

Pour ce qui concerne le mariage, si vous avez lu notre article sur l’aigue-marine vous savez qu’il existe une tradition, assez récente elle aussi (elle date de la fin du XIXe siècle), selon laquelle la mariée doit porter, entre autres, quelque chose de bleu. En effet, le bleu est symboliquement la couleur de la sagesse et de la fidélité. On prétend d’ailleurs que depuis la reine Victoria, dont le bouquet de mariage était composé notamment de véroniques, chaque bouquet de mariée intégrant ou issue de la famille royale est élaboré avec ces ravissantes petites fleurs bleu-violet, provenant du plan créé à partir du bouquet de Victoria. Décidément, quelle influenceuse !

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bague marguerite saphirs entourage diamants

 

Et la marguerite de Lady Diana, désormais au doigt de Kate Middleton, n’est-elle pas ornée d’un énorme saphir ? La gemme bleue, pour les raisons évoquées plus haut, et largement plébiscitée pour les bagues de fiançailles. Il se chuchote même que la pierre précieuse perdrait sa splendeur au doigt d’une femme infidèle.

Si vous aussi le bleu est votre couleur préférée, voici une liste des pierres bleues le plus couramment utilisées en bijouterie-joaillerie : Apatite, agate bleue, aigue-marine, azurite, calcédoine, iolite, labradorite, lapis-lazuli, saphir, sodalite, spinelle, topaze, tourmaline indigolite, tourmaline paraïba et turquoise. Et on ne résiste pas à citer également le diamant bleu dont on vous raconte l’histoire juste ici.

 

galerie penelope bijoux anciens

Bague Mellerio dits Meller saphir et diamants

 

Restez connecté.e.s  si vous aimez le bleu, car le mois prochain on vous en dit davantage sur la gemme des natifs de Septembre et plus précieuse des pierres bleues : le saphir bien sûr !

bague-or-rose-calcedoine-bleue-perles  :   bague-tank-rouleaux-saphir-diamants  :   bague-chevaliere-vintage-or- :    bague-jonc-vintage-or-saphir  :  bague-fiancailles-toi-moi-aigue-marine

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.