Le corail

Après l’avoir abordé dans l’article sur les matières organiques, on s’est dit que le corail méritait son petit moment de gloire. D’abord parce qu’on lui prête de nombreuses vertus apotropaïques, c’est-à-dire qu’il détournerait vers quelqu’un d’autre les influences maléfiques. D’autre part parce que la légende du corail prend racine dans la mythologie grecque. Nous, on adore les histoires : quand on ne choisit pas comme muse la déesse Artémis on glisse des minutes mythologie dans presque tous nos articles !

 

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens
Boucles d’oreilles pendantes anciennes en or et goutte de corail

 


Enfin, le corail étant une ressource naturelle menacée (pour rappel de nombreuses espèces sont protégées par la Convention de Washington depuis 1975), si on peut participer à l’économie circulaire de celui-ci en vous encourageant à acheter des pièces anciennes « uniques, précieuses et éthiques » plutôt que de favoriser la création de nouveaux bijoux en corail on aura rempli notre mission.


La légende raconte que le corail serait né du sang de la tête tranchée de Méduse. Vous savez, cette créature à la chevelure ophidienne qui a la capacité de pétrifier quiconque la regarde.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens
Joseph Christophe, Persée tranchant la tête de Méduse, 1702, Tours, Musée des Beaux-Arts.

 


Méduse sera tuée par Persée, fruit de l’étreinte entre Danaé et Zeus (on vous raconte le mythe de Danaé et la pluie d’or dans l’article sur les métaux précieux et non-précieux). Acrisios, à qui l’on a prédit que son petit-fils le tuerait est un peu sur les nerfs quand il apprend que malgré son idée d’enfermer sa fille dans une tour d’airain, Danaé a eu un fils. Il boucle donc mère et progéniture dans un coffre qu’il jette à la dérive. Celui-ci échoue sur l’île de Polydecte, qui lui aussi épris de Danaé missionne son fils pour tuer Méduse – en se disant qu’il sera bientôt débarrassé de ce beau-fils encombrant.

 

Mais grâce à l’aide d’Hermès et Athéna qui donnent à Persée des armes magiques ce dernier parvient jusqu’au repaire des Gorgones et tranche la tête de Méduse. Au moment de la décollation, le sang se pétrifie et se change en corail. Son pouvoir de lapidification fonctionnant au-delà de la mort de Méduse ; lorsque Persée revient en héros (manifestement en voici un qui n’a pas beaucoup souffert du syndrome de l’imposteur), il prend soin de poser la tête face contre terre sur un lit d’algues – histoire de ne pas pétrifier ses followers. Ces dernières se changent alors en « pierre rouge »… C’est pourquoi le corail se dit en grec gorgeia qui vient de gorgone !

 

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bracelet ancien trois rangs de corail, fermoir or

 


Depuis Ovide, qui raconte cette histoire dans les Métamorphoses, on en sait un peu plus sur la biodiversité. Le corail est un invertébré marin vivant en colonies, fixées sur une base rocheuse. Après la mort des animaux, l’amas de leurs squelettes fossilise et créée des roches ornementales.

Il existe une variété de corail kératineuse dont la teinte change du noir au doré, mais c’est le corail calcaire qui est le plus répandu dans le bijou ancien. Sa couleur varie du rose poudré, il est alors appelé « peau d’ange » ; au rouge sang. Il semble que la couleur du corail est dûe à la présence de zooxanthelles en leur sein. Ces algues élisent domicile dans les coraux pour y vivre. En guise de loyer, elles fournissent aux polypes la nourriture dont ils ont besoin et aussi leur couleur rouge orangé. En méditerranée se trouve le "corallium rubrum". D’ailleurs, et c’est par exemple vrai pour l’émeraude de Colombie ou le rubis birman, certaines provenances souvent historiques sont plus séduisantes et recherchées. C’est le cas du bassin méditerranéen pour le corail. La nuance de couleur varie selon la profondeur du fond marin.

 

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 

 

Les zooxanthelles s’acclimatent mal de la chaleur et c’est pourquoi le corail des mers plus chaudes, appelé "corallium japonicum", varie du saumon au rose poudré. D’ailleurs, avec le réchauffement climatique le corail blanchit de manière exponentielle. On ne veut pas jouer les lanceurs d’alerte, mais le corail rouge se raréfiant on vous conseille d’investir maintenant dans l’un de nos bijoux !


D’ailleurs, le corail est supposé protéger du mauvais sort. Dans plusieurs civilisations, de la Grèce antique à l’empire romain, on pensait qu’une branche de corail placée autour du cou d’un enfant préservait son innocence et éloignait les mauvais esprits. Dans la religion chrétienne, il symbolise le sang du Christ et la Rédemption. Par ailleurs, la main « Figa » corse (un poing serré) ou le piment sont traditionnellement offerts aux nouveau-nés en gage de bonne fortune.


Et justement, un Corse chauvin qui fut Empereur des Français au début du XIXème siècle ça vous dit quelque chose ? Son règne coïncide avec le retour de popularité du corail. La révolution française ayant laissé le pays à feu et à sang, la bijouterie-joaillerie souffre du manque de matières premières. C’est peut être en partie ce qui contribue au succès du corail, ainsi que l’influence de l’Antiquité et l’orientalisme. On en trouve notamment sur les bijoux de tête, très à la mode à l’époque.

 

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens
Firmin Massot, Portrait de l’impératrice Joséphine en parure de corail [Détail], v.1812, Château National de Malmaison, Rueil-Malmaison.

 

 


Le succès du corail est lié non seulement à sa démocratisation par la famille impériale – par exemple ci-dessus Joséphine de Beauharnais porte un bijou de tête, une paire de boucles d’oreilles et un collier en corail ; mais on vous a aussi donné l’exemple de Caroline de Bonaparte, la sœur de l’empereur et reine consort de Naples qui apportera son soutien économique aux fabricants d’ornements de corail. Enfin, Hortense de Beauharnais, fille de Joséphine adoptée par Napoléon et reine de Hollande ; mariée à l’un des frères de Napoléon Ier – Si si la famille – possédait une demi-parure en or, camées en corail et perles fines aujourd’hui conservée à Rueil-Malmaison. Finalement, le corail reste populaire tout au long du XIXème siècle tout comme la mode des camées.

 

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 


On retrouve aussi sous le second empire l’influence de l’Antiquité, en témoigne par exemple l’acquisition par Napoléon III de la collection Campana composée de bijoux grecs, romains et étrusques ainsi que de l’exotisme avec notamment les exposition universelles. S’il continue d’être exploité pendant l’Art Nouveau, faisant la part belle aux matières organiques ; le corail revient en force à la période Art Déco. Après avoir représenté la nature et incarné un bestiaire fantastique on privilégie le calibrage du corail afin de former des motifs géométriques.

 

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 

 

Le corail comme la perle est une matière organique qui nécessite un soin particulier. Évitez de mettre votre bijou en contact avec l’eau. L’intimité avec la peau ou la sueur peut également atténuer sa brillance. Il conviendra de le nettoyer avec un chiffon doux, et si vous voulez le pimper (le corail se pare quelquefois d’un voile blanchâtre) n’hésitez pas à le nourrir avec quelques gouttes d’huile d’amande douce ! Enfin, conservez-le si possible dans une pochette souple.


Maintenant que vous savez tout de ses vertus, et qu’on imagine que vous n’avez pas de tête de gorgone et d’algues sous la main pour en fabriquer, on vous laisse avec notre sélection complète de bijoux à s’offrir ou se faire offrir (au hasard, pour vos noces de corail qui célèbrent onze années de mariage !)

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens
Peigne à cheveux ancien, diadème de mariage, en écaille de tortue et corail

Bague tourbillon ; Collier flèche ; B O corail ; Peigne ; Bague moderniste ; Bague peau d'ange

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.