Le serpent

De la mythologie grecque au péché originel de la Bible en passant par l’Égypte antique, le serpent est un emblème fort dans de nombreuses cultures. Il exerce depuis la nuit des temps une fascination mystérieuse sur l’Homme, fondée sur un syndrome d’attraction-répulsion inséparable de la symbolique ambivalente de l'animal. Car le serpent est lié à la fois à la vie et à la mort.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

Bague serpent enroulé vintage en or jaune, opale et rubis

 Pas de panique, il ne s’agit pas de vous dresser ici une liste exhaustive des occurrences du serpent et de leur signification. Mais comme on aime les histoires chez Galerie Pénélope on voudrait vous partager nos favorites.

 

 

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

 Le serpent est assez bien représenté dans la mythologie grecque, tant dans sa connotation positive - il est l'emblème d'Asclépios, dieu de la Médecine mais aussi campé sur le caducée d'Hermès représentant encore de nos jours les professions médicales, que négative : on est plutôt bien servis en termes de chevelures ophidiennes (si vous avez des goûts plus classiques jetez un œil à notre sélection de bijoux de tête).

 

 Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens
 Le Caravage, Méduse, 1597-98, Florence, Musée des Offices.

 

Les Gorgones par exemple : ces trois créatures d’enfer ont le pouvoir de pétrifier - dans le sens littéral, changer en pierre - quiconque les regarde.

Vous connaissez sûrement Méduse parmi les trois sœurs, qui à la loterie de la génétique est la seule à avoir tiré la mortalité et sera tuée par Persée. On aurait souhaité vous raconter toute l'histoire - la mythologie, un des multiples amours de Galerie Pénélope, mais on aime tout autant vous parler bijou.
 

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 

 

 

Aie confiance, crois en moi

 

Si le motif du serpent séduit dès l’Antiquité, il revient sur le devant de la scène au XIXème siècle - décidément vous allez devenir incollable sur cette période. On ne vous refait pas l’article sur l’Egyptomanie, et vous pouvez aussi glaner des informations dans notre billet sur la turquoise. L'ère victorienne étant sacrément pudibonde elle est avide d'allusions et le serpent chargé de symbolique constitue un motif de choix. Par exemple, se mordant la queue (ouroboros), il signifie l’amour éternel. D’ailleurs Victoria et Albert choisirent un serpent orné d’une émeraude, pierre de naissance de la reine, comme bague de fiançailles en 1839.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Bague de fiançailles de la reine Victoria.

Bien moins consensuelle que la marguerite de Lady Diana, elle contribuera pourtant à la popularité du serpent dans les années 1840.


Un collier typique de l'époque consiste en une tête ophidienne émaillée bleue surmontée de diamants (ou bien ornée de turquoises pour les budgets plus modestes) et des yeux en rubis. Vous avez de la chance, on en a déniché un similaire - d'époque, bien sûr ; rien que pour vous.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 

Collier serpent ancien or, émail, perle et diamant

 

 Finalement le serpent s'est trouvé plutôt dans son élément dans l'univers de la bijouterie-joaillerie et a décidé de s'y ancrer pour devenir un motif intemporel. Et puis tout au long du XXème siècle, l'influence de l'Egypte fantasmée sur la mode n'a jamais complètement cessé, jalonnée par des dates clés :

  • Découverte de la tombe de Toutankhamon en 1922, avez-vous déjà remarqué le cobra sur son masque funéraire ?
  • Sortie du film américain Cléopâtre avec Elizabeth Taylor (une autre passionaria du bijou) en 1963.

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Hans Makart, The Death of Cleopatra, 1875-76, Kassel, Neue Galerie.

 

Cléopâtre VII, cette reine d'Egypte tellement sexy ! Elle se suicide en se laissant mordre par un serpent dissimulé dans un panier de fruits qu'elle a elle même commandé (emportant sa servante dans son sillage - c'est mort pour la réclamation à Deliveroo). Son caractère ensorcelant, au-delà de séduire César et Marc-Antoine en ont fait une icône de l'empowerment qui continue de fasciner aujourd'hui.

 

"The serpent should be on every finger and all wrists and all everywhere!"

["Le serpent devrait être sur chaque doigt et tous les poignets et partout !"] nous dit Diana Vreeland. Ca n'est pas nous qui dirons le contraire, l'animal est une vraie passion chez Galerie Pénélope !

Afficher son goût pour le serpent n'est pas complètement anodin, en témoigne Maria Félix qui fait réaliser par Cartier en 1968 un incroyable collier comportant près de trois mille diamants et émaillé sur l'intérieur de sorte qu'il est totalement réversible. L’actrice mexicaine, réputée pour ses goûts badass en matière de bijoux, apportait paraît-il de vrais modèles à copier.

 

Galerie Penelope Paris Bijoux Anciens

 Maria Félix et son collier serpent.

 

Enfin, si on doit retenir un nom de bijoutier-joaillier dans tout cet article, ce sera Bulgari et sa ligne Serpenti qui voit le jour dans les années soixante. D'abord sous forme de montres puis en colliers et en bracelets, la maison revisite une technique appelée « tubogas » - à l’origine un tube annelé constitué de bandes articulées. Depuis lors Bulgari n'a cessé de faire évoluer tant sa technique que sa ligne.

 

 

Maintenant que vous avez croqué le fruit de la connaissance, retrouvez notre sélection complète de bijoux dans le menu déroulant à droite (ou ci-dessous pour la version mobile).

 Bague 1; Bague 2;Bague 3;Bague 4;Bague 5; Bague 6 ; Bague 7 ; Collier 1

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.