Le médaillon de Sacha, partie 1

 

galerie pénélope bijoux anciens paris

 

Il existe des expériences nous dépassant, le médaillon orné d’une icône Mère-de-Dieu-de-Kazan, en fait incontestablement partie.


Aussi, laissez-moi vous transporter directement au cœur de l’héritage éternel
de la Sainte Russie, car l’histoire de ce bijou est incroyable!


Le grand-père de Sacha avait fui la terreur des Bolcheviks, dès le massacre de la famille impériale. Il avait atterri à Paris après un long périple européen de deux ans.
Restaurateurs de tableaux religieux de père en fils, tout autant réputés que
respectés dans la communauté russe parisienne, le grand-père puis le père de Sacha, assuraient notamment l’entretien et la rénovation des icônes de la cathédrale orthodoxe Saint-Alexandre Nevsky de la rue Daru.


Pourtant, bien que son destin professionnel semblait tout tracé et qu’il était
également très doué dans la peinture d’icônes, Sacha ne semblait pas être certain de vouloir marcher dans les pas de sa famille. Discrètement, il se formait même à la transformation de métaux précieux en objets raffinés, sa véritable vocation.


Il n’en demeurait pas moins passionné par l’icône la plus vénérée de la Sainte
Russie, celle-là même qui avait été miraculeusement sauvée des cendres
encore fumantes des décombres de la ville de Kazan et était même considérée
comme l’expression véritable de l’âme du peuple russe.

 

 

galerie pénélope bijoux anciens paris

 

 

 

Découvrez dès maintenant la suite : Le médaillon de Sacha, partie 2