Le médaillon de Sacha, partie 2

 

galerie penelope paris bijoux anciens

 

Son obsession pour l’icône Mère-de-Dieu-de-Kazan, lui venait de l’histoire troublante que son grand père lui avait racontée au début de ses premières années d’initiation à la restauration des icônes.

Alors que beaucoup de fidèles étaient persuadés que la sainte icône reposait en la cathédrale Notre-Dame-de-Kazan de Saint-Pétersbourg, son grand-père lui révéla qu’en réalité, nul ne savait où se trouvait véritablement l’exemplaire originel.

Des années plus tard, Sacha avait bel et bien troqué l’art de l’icône pour celui de
la joaillerie. Il avait ouvert son atelier dans la rue Daru et en était très heureux. Un soir tard, alors qu’il y travaillait encore, Sacha fut saisi subitement par un éclair de lucidité. Il se précipita alors jusqu’à la cathédrale Saint-Alexandre Nevsky et se dirigea directement devant l’exemplaire de l’icône Notre-Dame-de-Kazan restaurée par sa famille.

Il eut une révélation fracassante : le mystérieux exemplaire originel de l’icône reposait ici! Les pièces du puzzle s’assemblèrent et Sacha eut une vision limpide du chemin parcouru de l’œuvre d’art. Il ne faisait aucun doute que l’icône avait été confiée discrètement à son grand-père, qui en était secrètement devenu l’ultime gardien.

Afin de perpétuer le serment de protection de son grand-père envers l’icône originale, Sacha décida de garder pour lui ce secret. Afin qu’un autre que lui puisse continuer de la protéger, Sacha confectionna un délicat médaillon en or jaune et platine pavé de diamants, dont le compartiment secret au dos cachait la note suivante: « Bénie soit la personne qui sauvera à nouveau Notre Mère,  bienheureuse protectrice de la Russie éternelle ».

Ainsi la première fois que j’ai porté ce pendentif, je n’aurais jamais pu imaginer  que son compartiment caché me révélerait la véritable histoire de cette icône russe. A mon plus grand désespoir, la note a depuis disparu ...

 

 galerie pénélope paris bijoux anciens

 

Pour en savoir plus sur cet objet, c'est par ici ;)
Pendentif icône Mère de Dieu de Kazan

 

 

 

 

Texte de Jean-Philippe Samarcq.